L'histoire des vins de Bordeaux

Les vins de Bordeaux à travers les siécles

1er siècle : LES PREMIERS VIGNOBLES

L'apparition de la vigne dans la région bordelaise remonte à l'an 50. C'est une peuplade Celtes appelée " Bituriges Vivisque " qui planta leur propre vigne avec le " Biturica " cépage ancêtre des cépages cabernet.

C'est grâce aux romains que la consommation du vin augmente et dés la fin du 1er siècle, Bordeaux devient la capitale de l'Aquitaine.

Mais les différentes invasions ( Vandales, Suèves et Wisigoths ) ne favorisent pas le développement de la vigne, c'est grâce à la religion que le vin doit son salut. Il est indispensable pour dire la messe, et passe donc sous contrôle religieux ( le vin est un symbole). Mais l'effondrement de l'empire Romain entraîne un certain déclin du commerce du vin et pendant huit siècles, Bordeaux va tourner au ralenti.

12ème siècle : LE MARIAGE SALUTAIRE

En 1152, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri Plantagenet , futur roi d'Angleterre, va naturellement favoriser l'essor du commerce des vins de Bordeaux. A cette époque, les anglais exportent des denrées alimentaires, du textile et des métaux et importent des vins de Bordeaux qu'ils appellent " Claret " en raison sa couleur claire.

Les exportations sont facilitées grâce à l'importance de la flotte anglaise ( jusqu'à 300 navires en 1373 ) et à la facilité d'accès du port de Bordeaux. Les expéditions se font par tonneaux d'une capacité de 900 litres soit 4 barriques bordelaises de 225 litres. Le tonneau devint donc l'unité internationale de jaugeage des navires.

Mais avec la découverte de l'Amérique et l'exploitation des comptoirs des Indes, de nouvelles boissons apparaissent ( Thé, Chocolat, Café ) ce qui va provoquer une chute conséquente des exportations des vins de Bordeaux et créer une énorme crise viticole.

17ème siècle : LE ROLE DES HOLLANDAIS

En 1453, les français battent les anglais à la bataille de Castillon, la gironde quitte la domination des anglais. Les exportations vers l'Angleterre continuent mais apparaissent de nouveaux marchands tel que les Hollandais, les Hanséates, les bretons. Avec ces nouveaux clients, les habitudes changent, les goûts sont différents. Ils aiment les vins rouges forts et noirs ainsi que les vins blancs secs et moelleux ; C'est la naissance du Sauternes, des St Croix du Mont etc. 

18ème siècle : L'EVOLUTION DES TECHNIQUES

C'est à partir de cette époque que l'on commence à acquérir des procédés plus modernes de vinification, d'élevage et de stockage. Apparition du souffre pour l'hygiène, du collage pour la clarification, des fûts de chêne permettant une meilleure conservation et de la bouteille. Les 1ères furent en métal, puis en porcelaine et enfin en verre dés la fin du 17° siècle.

L'apparition de la bouteille bouchée est très importante pour les vins de Bordeaux car elle va permettre grâce à ses qualités de conservation du produit, de trouver de nouveaux marchés comme les Amériques, les Indes occidentales ou les Antilles.

Bordeaux connaît donc une extraordinaire prospérité jusqu'à la révolution.

19ème siècle

Les guerres napoléoniennes vont provoquer la chute du commerce des vins de Bordeaux. Il faudra attendre 1860 pour que les marchés reprennent et que les vins de Bordeaux inondent l'Europe.

Mais cette date est aussi l'apparition d'une terrible maladie qui à frappé tout le vignoble bordelais " le phylloxera ". Importé des Amériques, c'est un petit parasite qui s'attaque aux racines de la plante.

Le vignoble bordelais doit son salut à la greffe d'un cépage français( le vitis-vinifera ) avec un cépage américain ( le vitis labrusca) mais il faudra attendre l'entre deux guerres pour que le vignoble se reconstitue. Cependant, la situation économique générale permet au marché des vins de Bordeaux de connaître une relative prospérité jusqu'à la fin de 19°siecle (Classement de 1855).

20ème siècle

Fin 19ème, début 20ème siècle, une nouvelle crise s'empare du marche des vins de Bordeaux, celle de la chute des prix due à une surproduction et à la fraude. Les acheteurs français et étrangers n'ont plus confiance dans les vins de Bordeaux.

De ces faits, les professionnels du vin vont se prémunir en créant des organismes légiférants tel que l'I.N.A.O ( Institut National des Appellations d' Origine 1935-1936 ) qui régie les A.O.C ( Appellation d'Origine Contrôlée), représentant aujourd'hui 98% de la production bordelaise. Les conditions d'exploitation sur ces A.O.C. sont régies par des conditions précises de production : aire géographique, choix des cépages, degré alcoolique , rendement en hectolitres par hectares

La crise économique de 1929 va engendrer surproduction, baisse des prix, et va voir le développement des caves coopératives. Ces dernières assurent aux négoces girondins des vins de qualité, de 1932 à 1950, les caves coopératives fleurissent.

La fin de la seconde guerre mondiale va amener un certain malaise dans le négoce bordelais. En effet durant l'occupation, certains négociants ont continué à commercer avec les allemands très friands des vins de Bordeaux.

La gelée de 1956, va assainir le vignoble, c'est le début de la révolution nologique et technique.
Enfin, les " trente glorieuses " vont faire enter les vins se Bordeaux dans uns période faste où les exportations vont augmenter de façon considérable. Cette période est aussi marquée par l'arrivée massive des capitaux étrangers dans la filière viti-vinicole.

La situation géographique de la région viticole de Bordeaux 

Le département de la Gironde est formé de l'ancienne Guyenne, et de la basse Gascogne connue sous le nom de "Bazadais".

Il est limité au nord par le département de la Charente maritime, au sud par celui des Landes, à l'est par ceux du lot et Garonne et de la Dordogne, et enfin à l'ouest, par l'océan atlantique.
Sa superficie est de 10.000 km, c'est le plus grand département Français .Il mesure environ 140 km du nord au sud et 125 km d'est en ouest.

La Gironde bénéficie d'un climat tempéré maritime avec un taux moyen d'humidité de 81%, dû à la proximité de l'eau.
Les températures moyennes sont de 20°C en été, et de 6°C en hiver.
La moyenne annuelle des précipitations est de 938 millimètres, celle de l'ensoleillement de 2083 heures.

Sa population est d'environ 1.214.000 habitants
Les vins de Bordeaux sont regroupés en 54 appellations d'origine contrôlée (AOC) que nous avons regroupé en cinq grands groupes :

 
Carte du Vignoble
 
 

MEDOC VINS DES COTES GRAVES & PESSAC LEOGNAN LIQUOREUX BORDEAUX REGION SAINT EMILION VINS DES COTES BORDEAUX VINS DES COTES BORDEAUX



Vignobles

LE MEDOC


Coincé entre l'océan atlantique et l'estuaire de la Gironde qui lui assure une bonne régulation thermique, le Médoc bénéficie d'un climat océanique méridional protégeant le vignoble des fortes gelées d'hiver.

Le vignoble est implanté sur des terrasses quaternaires de graves, de cailloux ovoïdes, de quartz, et de silex. Dans ces sols maigres, drainés par les affluents de la gironde, la vigne cherche sa nourriture en profondeur.

Le Médoc utilise deux principaux cépages :

- Le Cabernet Sauvignon apporte la richesse en tanins et couleur.
- Le Merlot apporte rondeur et structure.
- Le malbec et le petit verdot sont présents en plus petite proportion, le premier apporte couleur et présence tannique, le second associe tanins dur et acidité.

- Au nord de la presqu'île, se trouve l'appellation Médoc qui donne des vins corsés mais souple.
- Au sud, se situe l'appellation Haut Médoc dont les vins sont fins, structurés et de longue garde.

Coincé dans l'appellation Haut Médoc, se trouve les appellations communales plus connues et plus prestigieuses. elles se situent le long de l'estuaire sur des croupes de graves ;elles s'appellent St Estéphe, Pauillac, St Julien, et Margaux.

- Plus à l'est, on trouve les appellations Moulis et Listrac qui se trouvent sur des groupes de graves garonnaises ou parfois sur des sols argilo-calcaires. Elles donnent des vins fins et de longues gardes.

LES GRAVES ET LE SAUTERNAIS


C'est un petit ruisseau appelé " la jalle de Blanquefort " qui sépare le Médoc de la région des Graves. Celle-ci s'étend au sud de la Garonne de Bordeaux jusqu'à Langon.

Le sol de cette région est formé de graves pyrénéennes au nord, et de sols argilo-calcaires au sud.

Elle donne des vins rouges aromatiques et charnus, ainsi que des vins blancs, secs, vifs, gras et parfumés. Les graves produisent aussi des vins moelleux, riches et onctueux appelé "Graves Supérieures"

Tout en haut de la région des Graves, se trouve l'appellation Pessac-Léognan située sur des croupes graveleuses, issues des lits des anciens réseaux hydrographiques.C'est la plus cotée, elle donne des vins fins, charnus et parfumés avec une extraordinaire complexité aromatique.

L'encépagement dans la région des Graves est le même que celui du Médoc, les vins blancs sont produits à partir des cépages sauvignon apportant le parfum, sémillon apportant la finesse, et dans une moindre mesure de muscadelle.

- Au sud de la région se trouve l'appellation Sauternes.

Elle est privilégiée par son climat qui crée les conditions indispensables au bon développement de la pourriture noble. L'automne y est souvent chaud et humide ; en effet, en octobre les matinées sont brumeuses et humides et les après-midi ensoleillées et chauds.
L'explication de ce contraste est dû en partie à la Garonne et au Ciron, petit affluent de la Garonne qui serpente toute l'appellation . La configuration du Ciron est très particulière ; tout au long de son court, il serpente sous une épaisse voûte de feuillage qui empêche le soleil de chauffer ses eaux.

Par conséquent, la rencontre des eaux froides du Ciron avec celles plus chaudes de la Garonne crée des brouillards matinaux propices au développement de la pourriture noble. " le Botrytis Cinéréa " indispensable à l'élaboration des grands Sauternes.

Le Botrytis Cinéréa est un champignon microscopique qui se fixe sur la pellicule du raisin. Cette attaque se traduit par des transformations qui permettent une augmentation du taux de sucres et une évaporation partielle de la teneur en eau contenue dans la pulpe de la baie. Cette transformation se traduit par un recouvrement du raisin d'une pellicule grise, c'est " la pourriture noble ".

Trois cépages se partagent l'appellation. Le sémillon qui représente 70 à 80 %, le sauvignon avec 20 a30 % et la muscadelle .

Il existe deux autres appellations qui s'intègrent dans la région du Sauternais : l'A.O.C. Barsac et l'A.O.C. Cérons. Les vins de la première peuvent prendre le nom d'A.O.C. Sauternes.

Jeunes, les sauternes ont des arômes de fleurs et de fruits. En vieillissant ils prennent des nuances de miel, de tilleul, de raisin sec ; ils donnent des vins gras et onctueux, de longue garde.

L'ENTRE DEUX MERS


La région Entre Deux Mers est un triangle coincé entre la Garonne au sud et la Dordogne au nord. C'est en fait un vaste plateau calcaire composé de coteaux et de vallons.
Tout au long de la Garonne, sur 60 kilomètres se trouve l'A.O.C.1ère Côtes de Bordeaux qui sépare le fleuve de l'Entre Deux Mers viticole .

Elle produit des vins rouges et blancs. En blanc, seuls les vins moelleux c'est à dire ayant plus de 12 grammes de sucres résiduels par litre ont droit à l'appellation 1ères Côtes de Bordeaux, les vins blancs secs prendront le nom de d'A.O.C. .Bordeaux.
Les vins rouges issus des 1ères côtes de Bordeaux sont des vins souples mais structurés, corsés et fruités, de bonne garde.

Les sols argilo-graveleux permettent l'utilisation de plusieurs cépages, le merlot 55%, le cabernet sauvignon 25%, et le cabernet franc 20%. Pour les blancs, sémillon et sauvignon dominent.

Plus au sud, les coteaux abrupts dominant la Garonne offrent de bons terroirs calcaires avec des zones graveleuses favorables à l'élaboration de vins blancs liquoreux, constituées de trois A.O.C. Loupiac, St Croix du Mont, et Cadillac. Elles donnent des vins ronds et harmonieux.

L'Entre Deux Mers produit des vins blancs et rouges.

Pour les rouges merlot 55% et cabernet sauvignon 45% dominent. Sémillon 60% et sauvignon 40% pour les blancs, et dans une plus petite proportion l'ugni blanc et le colombard. Les vins d'A.O.C. Bordeaux rouge et Bordeaux blancs secs, sont prédominants dans la région (env. 40.000ha). Ce sont des vins souples, équilibrés et aromatiques. Les blancs sont secs et nerveux.

L'A.O.C Bordeaux Supérieur (env.10.000 ha) produit des vins rouges et blancs avec des rendements plus faibles , les rouges sont plus structurés et corsés .Les blancs sont des petits moelleux ,c'est à dire, avec un maximum de 12 grammes de sucre résiduels par litre.
Les vins d'A.O.C. Entre Deux Mers sont uniquement des vins blancs secs fruités, vifs et aromatiques.

Elle produit aussi des vins rosés, clairet et des vins mousseux.
A la pointe extrême du département de situe l'A.O.C. Sainte Foy Bordeaux qui produit des vins rouges, des blancs secs et des moelleux. Ces vins sont la plupart du temps commercialisés sous l'A.O.C. Bordeaux ou Bordeaux Supérieur.

LES VINS DU LIBOURNAIS
 


Saint-Emilion

Le vignoble de 5200 hectares, qui s'étend sur les bords de la Dordogne, entre Libourne et Saint-Emilion produit des vins souples, charnus, équilibrés avec une présence de tannins fins et fondus.
Le Merlot est le cépage le plus représenté, environ 60 %, il donne la souplesse et l'arôme ainsi que la richesse, le Cabernet Franc appelé ici Bouchet entre dans 40 % de la composition des vins de la région, il apporte la structure tannique et une belle couleur au vin.

On y trouve quatre types de terroirs :

Près de la Dordogne des plaines sablo-graveleuses.
Sur les coteaux des sols calcaires et argilo-calcaires.
Sur les plateaux des argilo-calcaires et des sables éoliens.
Vers Libourne des terrasses de graves.


Le classement des vins de Saint-Emilion est révisé tous les 10 ans, il permet la distinction des :

Saint-Emilion
Saint-Emilion Grand Cru
Saint-Emilion Grand Cru Classé
1er Grand Cru Classé de Saint-Emilion

Certaines communes situées aux alentours de l'appellation peuvent faire suivre leur nom de Saint-Emilion, et sont appelées aussi de satellites. Elles produisent des vins assez proches de la qualité de ceux de Saint-Emilion, et d'assez bonne garde. C'est le cas de :

Montagne Montagne Saint-Emilion 1500 hectares
Lussac Lussac Saint-Emilion 1300 hectares
Puisseguin Puisseguin Saint-Emilion 700 hectares
Saint Georges Saint Georges Saint-Emilion 200 hectares

Pomerol et Lalande de Pomerol
Situé au Nord de Libourne le vignoble couvre 750 hectares pour Pomerol et 1000 hectares pour Lalande de Pomerol. Plantés en majeure partie de Merlot (à Pétrus, 95 %), le reste sera du Cabernet Franc appelé ici aussi Bouchet.

Le terroir est composé de graves à l'est et de sables apportés par la rivière l' Isle à l'ouest.
Le sous-sol contient des oxydes de fer, ce qui apportera aux vins leur nez typé de truffe.

Les vins produits sont de couleur pourpre foncée, corsés, puissants, ils se caractérisent aussi par leur très grande souplesse. Ils évoluent vers des arômes de truffe et sont de très longue garde. Cependant, leur grande rondeur permet si on le souhaite, de les boire assez jeunes.


Fronsac et Canon Fronsac
A l'est de Libourne, vous trouverez les vignobles du Fronsadais, sur des coteaux situés entre l'Isle et la Dordogne.Ils couvrent près de 1000 hectares dont 800 pour l'appellation Fronsac.

L'encépagement reste celui des vignobles du Libournais avec une dominante Merlot de 60 à 70 % et le reste sera partagé entre le Cabernet Franc et le Cabernet Sauvignon.

Les vins produits sont riches, charnus et puissants, ils ont une grande tenue en bouche et leur nez épicé est caractéristique.

LES VINS DES COTES


Situés sur les rives droites de la Gironde, de la Garonne et de la Dordogne, les Vins des Côtes vont vous émerveiller par leur diversité. Qu'ils soient blancs ou rouges, il y aura toujours un vin de côte à mettre sur votre table.

Leur encépagement est classique, à savoir : Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon et une dominante de Merlot pour les rouges. Sémillon, Sauvignon et Muscadelle pour les blancs.

Nous pouvons les classer ainsi :

Sur les bords
de la... se situe
le vignoble des... sur
un terroir de... produisant
des vins...

Gironde 1ères Côtes de Blaye

3400 hectares falaises calcaires près de l'estuaire, puis allant vers le nord, des sols argilo graveleux pour finir sablo graveleux. rouges fruités et souples pouvant se garder quelques années et des vins blancs secs aromatiques.
Côtes de Bourg

350 hectares falaises calcaires sur la Gironde, et des coteaux argilo calcaires derrière Bourg sur Gironde. rouges corsés et fruités, avec une bonne structure ce qui leur permet de vieillir assez longtemps.
Dordogne Côtes de Castillon

2700 hectares d'alluvions près de la Dordogne, puis sablo argileux et enfin argilo calcaires dans les coteaux. corsés, riches en couleur et très concentrés, ils sont souvent de bons vins de garde.
Côtes de Francs

450 hectares coteaux argilo calcaire, éloigné de la Dordogne avec dans les fonds, des sols d'argile sur un sous sol calcaire. en général riches en couleur, corsés avec un nez fruité, ils sont les plus souples et les plus ronds des côtes.
Garonne 1ères Côtes de Bordeaux

3000 hectares falaises calcaires dominant le fleuve sur près de 60 Km, puis des croupes argilo calcaires. rouges souples et structurés assez fruités et de bonne garde et des vins blancs moelleux de grande qualité.


Cepages

> En rouge

LE MERLOT
Très riche en arôme, Il apporte couleur, souplesse et moelleux, ainsi que les degrés nécessaires à la rondeur et la structure du vin.

LE CABERNET SAUVIGNON
Il apporte richesse en tanin et en couleur, ainsi qu'une grande complexité aromatique dominée par la violette. Il donne des vins de grande garde.

LE CABERNET FRANC
Il donne des vins de teinte vive et brillante, assez proche du cabernet sauvignon. Il apporte souplesse et finesse.

LE MALBEC
Aussi appelé "Cot", il donne des vins colorés, corsés et tanniques , mais manquant de bouquet et de saveur.

LE PETIT VERDOT
Il donne des vins solides, très colorés, tanniques et corsés, riches en alcool et assez acides. Il produit des vins de longue garde.

 

> En Blanc

LE SAUVIGNON
il apporte des arômes d'une grande finesse avec des notes " sauvignonées " assez épicées.

LE SEMILLON
il apporte richesse et fruité, peu d'acidité, et grâce à son aptitude à développer la pourriture noble, il est le principal cépage du sauternais.

LA MUSCADELLE
apporte des arômes bouquetés et une persistance aromatique.

L'UGNI BLANC ET LE COMLOMBARD
Ils sont beaucoup moins présents dans notre région, ils servent de cépages accessoires, ils apportent fraîcheur, puissance et acidité.

> Rosés et Clairets

Les cépages utilisés sont les mêmes que pour l'élaboration des vins rouges.

Nous acceptons : carte bleue, Papypal, les chèques, virements So Colissimo

© 1999 - 2017 Vinimarché | Mentions Légales - Conditions générales de vente

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Fermer navigation

Vinimarché - Votre caviste en ligne